Mandriva Assembly : je prépare le menu désormais !

J’ai parlé dernièrement de la Mandriva Assembly en appelant au vote, mais je n’ai pas réellement donné les résultats du vote car j’attendais d’avoir des éléments concrets, ne sachant pas exactement moi-même ce qui allait se passer dans cette assemblée internationale. De plus, ceux qui ont votés connaissent déjà le résultat du vote, puisqu’il est disponible sur le site de l’association.

Donc voilà, la première étape a été franchie : j’ai été élu en tant que représentant de la communauté française pour l’assemblée Mandriva.

Mais il restait une deuxième étape à franchir pour moi, que j’ai déjà exprimé dans mon simili-programme (programme a une connotation politique, c’est plutôt un « voilà ce que je vais faire quand je serais élu ») : participer à cooker-menu. Et oui, car c’est bien beau de représenter une communauté, encore faut-il qu’elle se fasse entendre auprès des développeurs et c’est le but de ce petit groupe.

Et cette deuxième étape a été franchie aujourd’hui même, comme l’atteste Anne Nicolas (je viens d’ailleurs de découvrir deux articles qui lui sont consacrés : un article de Tristan Nitot et un article d’Adam Williamson qui louent son travail acharné) : je suis maintenant donc dans le cooker-menu.

Le nom de ce groupe indique plutôt bien ce qu’il va réaliser : il permettra de discuter des ingrédients qui composeront les prochaines Mandriva. On connait donc sa composition définitive :

  • 5 représentants de Mandriva (Anne Nicolas (équipe développement france), Frédéric Crozat (équipe développement france), Gustavo Pichorim Boiko (équipe développement brésil), Claudio Matsuoka (équipe développement brésil), Romain d’Alverny (équipe infrastructure web))
  • 5 représentants de cooker (Michael Scherer (empaqueteur), Guillaume Rousse (empaqueteur), Per Øyvind Karlsen (empaqueteur & traducteur), Pacho Ramos (testeur), Jure Repinc (traducteur))

Nous avons chacun nos points de vue et nos spécificités et ce melting-pot promet d’être fort intéressant.

Publié dans Mandriva. 3 Comments »

Sortie de Magnum 6 !

Et oui, une nouvelle mouture de ce super magazine en ligne est à nouveau en ligne : Magnum 6. Merci à tous les contributeurs qui ont permis sa réalisation.

Le Magnum est édité par l’Association des Utilisateurs Francophones de Mandriva Linux, n’hésitez pas à consulter son site internet.

Au sommaire, vous trouverez notamment la description du contenu du LiveCD de nos petits confrères de Mandriva Linux Online, un décryptage des spécifications techniques de la Mandriva 2009.1 (j’en parlais déjà dans un précédent billet), un tutorial sur la création d’un RPM, des nouvelles de l’association, deux interview de développeurs libres et vous apprendrez des tas de choses sur Linux, Mandriva, nos vie (parfois)…

Allez donc le télécharger !

ps : les anciens numéros sont aussi disponibles, si vous les avez raté

Publié dans Mandriva. 1 Comment »

Mandriva 2009.1 (spring) RC1 est sortie

Mandriva logo

La nouvelle mouture de Mandriva s’annonce fantastique. La RC1 donne un très bon aperçu de ce que sera la version finale, est plutôt stable et elle est disponible en téléchargement dès maintenant !

Alors vous mourrez d’envie de connaître les nouveautés ? Vous ne pouvez plus attendre ! Vous avez plusieurs choix :

Bon, ok, je vais vous les donner ces nouveautés en quelques mots, puisque vous insistez !

  • Speedboot : tu speed et ça boot, c’est bien plus malin pour… bref, c’est une sorte de truc greffé sur le système de boot de Mandriva qui fait que le temps perçu de boot est nettement plus faible. Comment ça marche ? En ne chargeant que le strict nécessaire à l’affichage graphique en premier lieu, puis en continuant le reste du démarrage de la machine en arrière plan. La vitesse est particulièrement spectaculaire sur les laptops. Frederic Crozat a détaillé le principe de fonctionnement dans son blog. D’autres distros commence à lorgner sur le système…
  • KDE 4.2.1 : les utilisateurs de 2009.0 savent déjà ce qu’est KDE 4.1… un premier jet. Mais avec KDE 4.2, on attaque vraiment les choses sérieuses et on s’approche réellement du niveau de finition de KDE 3.5 : j’en parlais lors d’un post précédent. KDE 4.2.1 = KDE 4.2 + des bugfix qui, pour ma part, étaient cruciaux (problèmes de colonnes dans akregator, proxy qui ne marchaient pas, etc…).
  • Xfce 4.6 : toujours aussi rapide, aussi light et aussi efficace. Mandriva étant l’une des distros qui intègre le mieux ce desktop, ce serait dommage de ne pas l’essayer (et en conjonction avec speedboot et l’auto-login, vous n’avez même pas le temps d’appuyer sur le bouton de démarrage du PC que vous surfez déjà, whizzz….)
  • Intégration de ext4 : bah voilà, ça devait arriver, un système de fichier aussi performant et efficace et compatible avec ext2 et ext3, il fallait bien qu’il soit intégré dans une distribution linux un jour… La RC1 permet d’avoir sa partition racine en ext4, ce qui n’était pas supporté avec les versions précédentes
Publié dans Mandriva. 3 Comments »