Un point sur KDE 4.x

Depuis quelques jours, j’ai un peu plus de temps pour recueillir des informations sur KDE 4 et son état d’avancement. Oui, j’en parle comme si ce n’était pas un logiciel complètement abouti, mais il ne faut pas se voiler la face : je pense que c’est le cas. Même si l’on peut toujours utiliser des applications KDE 3 sous KDE 4, on perd totalement l’intérêt de l’intégration des logiciels entre eux. De même, un certains nombres de fonctionalités qui étaient présentes sous KDE 3 ne sont pas présentes sous KDE 4, de l’aveu même des développeurs. Néanmoins, la plupart des distributions basées sur KDE sont maintenant livrées avec KDE 4 en tant que bureau par défaut et les développeurs qui maintiennent encore KDE 3 se comptent sur les doigts de la main donc il faut vivre avec.

Bon, revenons au sujet. J’ai commencé par installer cooker sur ma machine afin de voir l’état de KDE 4.2. Il faut reconnaître que la stabilité est au rendez-vous, seuls quelques crashes de konqueror, pas trop grave (on peut même récupérer les onglets qui étaient ouverts juste avant le crash désormais !) ont eu lieu sur ma machine alors qu’il faut voir que Mandriva en est encore au stade de la beta1.

Je peux donc réutiliser konqueror, que j’avais totalement délaissé au profit de firefox dans la 2009.0 (et donc au revoir l’intégration de konqueror : le drag & drop d’un fichier depuis un site http vers un serveur ssh, c’est quand même bien pratique). On aussi utiliser toutes les fonctions de gmail en le faisant passer pour Opera 8.5 (dans la section « identification du navigateur » des préférences).

L’icône de la batterie est de retour avec, en prime, powerdevil qui gère toute les options de gestion de l’énergie comme un chef : on a même pas besoin d’y toucher et la mise en veille en mémoire fonctionne parfaitement. Pour la mise en veille sur disque, au prochain démarrage, je dois utiliser la combinaison de touche magique Alt+SysRq+E pour continuer le boot, ce qui n’est pas vraiment normal : à investiguer, mais bien évidemment, cela n’a rien à voir avec KDE.

Les plasmoïdes sont enfin utilisables : plus de crash ou de « glissement » de ceux-ci dans la barre des tâches. Reste que l’intégration avec knewstuff (pour télécharger des plasmoids sur l’internet) n’est toujours pas au beau fixe : seules quelques applets sont visibles et la plupart ne marchent pas. Je n’ai pas trop investigué non plus ce point, mais il me semble que les plasmoids doivent être compilés avant d’être utilisables et il y en a peu sur kde-apps.org. Bref, je me contenterai des quelques 15 à 20 plasmoïdes dans cooker (ce qui est déjà suffisant pour une utilisation quotidienne).

Le plamoïde de boîte à miniature (systray) est enfin stable et n’affiche pas de couleurs étranges, grâce à l’intégration de QT 4.5 dans Mandriva cooker qui avait d’abord été déconseillée, puis conseillée par les développeurs KDE et QT eux-même…

Kopete est lui-aussi utilisable, sans les nombreux crashes qu’il avait dans KDE 4.1… On ne peut que déplorer que le support du protocole jabber est encore basique, malheureusement.

À noter aussi que le plamoïde folderview a désormais un comportement comparable au bureau dans KDE 3 : il devient à nouveau possible de disposer des icônes sur son bureau, où on le souhaite et les déplacer avec un drag & drop.

Les effets du bureau KDE 4 marchent comme un charme et grande nouvelle pour moi : c’est la première fois que j’arrive à activer des effets tout en pouvant regarder une vidéo (ce qui ne fonctionnait pas sur certaines cartes intel, dont la mienne, m’a-t-on dit…) ! En revanche, ils causent un ralentissement général de KDE, rapporté sur la ML cooker, visiblement dû à une mauvaise combinaison de noyau linux et de driver graphique intel.

J’ai aussi eu la bonne surprise de voir les versions de k3b (le site n’est absolument pas à jour : la version dans cooker est 1.95) et filelight (idem : la version dans cooker est la 1.9) basées sur KDE 4 intégrées dans cooker ! Deux applications cruciales pour moi (les deux me servant à faire du ménage sur mon disque de laptop, oh combien petit !). Reste un certain nombre d’applications à porter vers KDE 4 (kdirstat et kmymoney sont très attendus par votre serviteur…)

Sans nul doûte, KDE 4.2 est un énorme pas dans la bonne direction et il ne reste que quelques corrections mineures (par exemple, les bugs 48038, 47837, 47724 et 47723 que j’ai rapporté…) et quelques applications à porter pour se retrouver avec le bureau Linux tant promis lors du lancement du projet KDE 4. Je suis sûr que KDE 4.3 sera la version de référence avec toutes les applis que l’utilisateur KDE 3 affectionnait tant et on pourrait peut-être voir quelques utilisateurs qui sont passés à Gnome revenir sous le bureau KDE…

Publié dans KDE. 6 Comments »

KDE 4.0 RC2 est sorti !

… et il est disponible pour Mandriva 2008.0 (seulement pour i586, malheureusement).

J’ai jeté un petit coup d’oeil à cette mouture et franchement, j’ai été assez surpris de voir que ça marchait bien du premier coup et sans trop de difficultés d’install (en fait, il suffit d’installer le bons paquetages, que je donne ci-dessous). Même konqueror n’a pas planté sur les sites que j’ai été voir 🙂 Maintenant, je ne l’ai juste utilisé que quelques minutes « pour tester », mais je pourrais peut-être switcher dès la semaine prochaine vers cette version afin de remonter les bugs appropriés.

Alors comment l’installer sous Mandriva ? Il faut rajouter la source (que j’ai nommé KDE4RC2) située à ftp://ftp.belnet.be/packages/kde/unstable/3.97/Mandriva/2008.0/i586/

Soit graphiquement, en utilisant le menu du « configurateur de médias » : ajouter un média personalisé -> serveur ftp puis :

  • Nom du média : KDE4RC2
  • URL : l’url ci-dessus

Et valider. Ou alors, je vous laisse trouver la commande urpmi.addmedia qui va bien.

Une fois la source rajoutée, soit vous essayez de rajouter task-kde4 (non-testé) ou alors, vous installez la liste de paquetages qui vous convient. Comme kdepim version 4.0 ne sera pas inclu dans KDE4 car il est jugé trop immature (kdepim est l’ensemble d’akregator, kmail, korganizer, etc..), j’ai préféré conserver mon ancien kdepim et j’ai donc pris un malin plaisir à ne pas utiliser task-kde4 et à installer tous les paquetages à la mano.

Cela m’a donné les paquetages suivants :

cmake-2.4.7-1mdv2008.0
kde4-dolphin-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-filesharing-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kappfinder-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kcalc-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kcharselect-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kdepasswd-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kdessh-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kdf-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kdialog-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kdm-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kdnssd-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-keditbookmarks-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kfind-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kfloppy-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kget-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kgpg-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-khexedit-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kjots-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kmilo-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-knewsticker-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-konqueror-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-konsole-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kopete-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kppp-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-krdc-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kregexpeditor-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-krfb-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-ktimer-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kwallet-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-kwrite-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-lanbrowsing-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-nsplugins-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-superkaramba-3.97.0-1mdv2008.0
kde4-sweeper-3.97.0-1mdv2008.0
kdebase4-3.97.0-1mdv2008.0
kdebase4-runtime-3.97.0-1mdv2008.0
kdebase4-workspace-3.97.0-1mdv2008.0
kdelibs4-core-3.97.0-0.1mdv2008.0
kdenetwork4-3.97.0-1mdv2008.0
kdenetwork4-core-3.97.0-1mdv2008.0
kdeutils4-3.97.0-1mdv2008.0
kdeutils4-core-3.97.0-1mdv2008.0
libclucene0-0.9.16-1mdv2007.1
libdolphinprivate1-3.97.0-1mdv2008.0
libgadu_kopete1-3.97.0-1mdv2008.0
libiris_kopete1-3.97.0-1mdv2008.0
libkabc4-3.97.0-1mdv2008.0
libkaudiodevicelist4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkde3support4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkdecorations4-3.97.0-1mdv2008.0
libkdecore5-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkdefakes5-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkdesu5-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkdeui5-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkdnssd4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkfile4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkgetcore4-3.97.0-1mdv2008.0
libkhtml5-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkio5-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkjs4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkjsembed4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkldap4-3.97.0-1mdv2008.0
libkmediaplayer4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkmilo4-3.97.0-1mdv2008.0
libkmime4-3.97.0-1mdv2008.0
libknewstuff24-3.97.0-0.1mdv2008.0
libknotifyconfig4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkntlm4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkonq5-3.97.0-1mdv2008.0
libkonqsidebarplugin4-3.97.0-1mdv2008.0
libkonquerorprivate1-3.97.0-1mdv2008.0
libkopete4-3.97.0-1mdv2008.0
libkopeteaddaccountwizard1-3.97.0-1mdv2008.0
libkopetechatwindow_shared1-3.97.0-1mdv2008.0
libkopeteidentity1-3.97.0-1mdv2008.0
libkopete_msn_shared4-3.97.0-1mdv2008.0
libkopete_oscar4-3.97.0-1mdv2008.0
libkopeteprivacy1-3.97.0-1mdv2008.0
libkopete_videodevice4-3.97.0-1mdv2008.0
libkparts4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkpty4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkresources4-3.97.0-1mdv2008.0
libkrosscore4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkrossui4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkscreensaver5-3.97.0-1mdv2008.0
libksgrd4-3.97.0-1mdv2008.0
libktexteditor4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkunittest4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkutils4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkwalletbackend4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libkwineffects1-3.97.0-1mdv2008.0
libkworkspace4-3.97.0-1mdv2008.0
libkyahoo1-3.97.0-1mdv2008.0
libmysql15-5.0.45-7.1mdv2008.0
libnepomuk4-3.97.0-0.1mdv2008.0
liboktetacore4-3.97.0-1mdv2008.0
liboktetagui4-3.97.0-1mdv2008.0
liboscar1-3.97.0-1mdv2008.0
libphonon4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libplasma1-3.97.0-1mdv2008.0
libprocesscore4-3.97.0-1mdv2008.0
libprocessui4-3.97.0-1mdv2008.0
libqca2-2.0.0-1mdv2008.0
libqimageblitz4-0.0.4-1mdv2008.0
libqt3support4-4.3.3-1mdv2008.0
libqtcore4-4.3.3-1mdv2008.0
libqtdbus4-4.3.3-1mdv2008.0
libqtdesigner1-4.3.3-1mdv2008.0
libqtgui4-4.3.3-1mdv2008.0
libqtnetwork4-4.3.3-1mdv2008.0
libqtopengl4-4.3.3-1mdv2008.0
libqtscript4-4.3.3-1mdv2008.0
libqtsql4-4.3.3-1mdv2008.0
libqtsvg4-4.3.3-1mdv2008.0
libqttest4-4.3.3-1mdv2008.0
libqtuitools4-4.3.3-1mdv2008.0
libqtxml4-4.3.3-1mdv2008.0
libraptor1-1.4.16-1mdv2008.0
librasqal0-0.9.14-1mdv2008.0
libredland0-1.0.6-1mdv2008.0
libsolid4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libsolidcontrol4-3.97.0-1mdv2008.0
libsolidcontrolifaces4-3.97.0-1mdv2008.0
libsoprano4-1.97.1-0.733572.7mdv2008.0
libstreamanalyzer0-0.5.7-1.745576.1mdv2008.0
libstreams0-0.5.7-1.745576.1mdv2008.0
libstrigiqtdbusclient0-0.5.7-1.745576.1mdv2008.0
libsuperkaramba4-3.97.0-1mdv2008.0
libsyndication4-3.97.0-1mdv2008.0
libtaskmanager4-3.97.0-1mdv2008.0
libthreadweaver4-3.97.0-0.1mdv2008.0
libvncserver0-0.9.1-1mdv2008.0
libweather_ion4-3.97.0-1mdv2008.0
libxklavier11-3.3-1mdv2008.0
libxklavier-data-3.3-1mdv2008.0
libxres1-1.0.3-1mdv2008.0
mandriva-kde4-config-2008.0-2mdv2008.0
oxygen-icon-theme-3.97.0-1mdv2008.0
phonon-xine-3.97.0-1mdv2008.0
qt4-codecs-plugin-lib-4.3.3-1mdv2008.0
qt4-common-4.3.3-1mdv2008.0
qt4-qtdbus-4.3.3-1mdv2008.0
soprano-1.97.1-0.733572.7mdv2008.0
strigi-0.5.7-1.732630.2mdv2008.0
strigi-0.5.7-1.745576.1mdv2008.0

Bon, je me casse pas la tête et je me base sur mes logs d’installation, mais en fait, installer une 10aine de paquetages bien choisis auraient été suffisant pour installer l’ensemble de ces paquetages : les dépendances seront résolues par urpmi. Ne pas oublier kde4-workspace : je l’avais ignoré au début, mais c’est justement le paquetage qui fait le plus gros boulot 🙂

Il vous suffit ensuite de vous déconnecter et dans le gestionnaire de connexion, vous devriez voir apparaître KDE4 dans le menu de « session » : choisissez-le. La première fois que j’ai choisi cela, ça plantait car je n’avais pas les librairies qt4 appropriées : regarder si vous avez les même versions que moi ci-dessus.

Voilà, j’ai juste fait un petit test alors je ne vais pas donner mes impressions maintenant, mais dans un prochain billet.

Terminons par un bon petit troll : il faut bien avouer que ça m’a franchement rappelé Microsoft Vista (que j’ai testé pendant au maximum 5 minutes), au moins pour le côté visuel. Je trouve qu’il y a des bonnes et des mauvaises choses, mais c’est principalement une affaire de goût et comme toujours sous KDE, il est possible de désactiver les effets et les look & feel à la Vista qui nous enquiquinent.

Allez, un petit screenshot pour finir :

A bientôt pour la deuxième partie !

Le bon côté d’un crash

Aujourd’hui, kdm a refusé de me laisser rentrer dans ma session et revenait constamment avec l’écran de démarrage bien que j’entrais le bon nom d’utilisateur et le bon mot de passe. J’ai déjà eu ce genre de problème et il est généralement dû à un fichier de configuration corrompu dans mon répertoire personnel, mais je dois encore regarder cela de plus près.

Mais en attendant, étant donné que j’étais un petit peu pressé, j’ai seulement basculé mon gestionnaire de démarrage de kdm vers gdm en indiquant simplement la variable DISPLAYMANAGER=gdm dans /etc/sysconfig/desktop. J’ai aussi recherché des personnes qui ont le même problème que moi sur le forum Mandriva, mais je n’ai trouvé quasiment personne (enfin, deux personnes mais c’était de très vieux messages).

Mais j’ai trouvé un thème gdm pour 2007 Spring très intéressant. Je me suis toujours demandé quel était le but de désigner des avatars ou des visages aux utilisateurs de mon système parcequ’ils n’étaient utilisé nulle part. Mais grâce à ce thème, je peux maintenant mettre un visage à TOUS mes utilisateurs locaux (bon, d’accord, TOUS = 2 🙂 ).

Publié dans KDE, Mandriva. 4 Comments »